Visages, mirages : déployer l’imaginaire pour contrer la transparence