Homo mimèsis : Quand le détail fait défaut